BLOG

Conseils . Tendances . Astuces

Il ne faut pas longtemps pour que la poussière s’accumule sur les plantes d’intérieur. Surtout lorsque ventilateur et climatiseur entrent en action ou lorsqu’une fenêtre reste ouverte. C’est pourquoi, même si cela peut paraître fastidieux, le nettoyage des plantes d’intérieur est essentiel pour leur bien-être. 

Pourquoi nettoyer les feuilles des plantes ?

Les feuilles des plantes remplissent trois fonctions principales : la production de nourriture par photosynthèse, l’échange de gaz entre la plante et l’atmosphère et l’évaporation de l’eau par transpiration. La saleté et/ou la poussière qui recouvrent la surface des feuilles entravent ces fonctions, ce qui affecte la santé et la croissance de la plante.  .

Le nettoyage des plantes d’intérieur – pourtant souvent négligé – est donc aussi important que l’arrosage ou l’apport d’engrais.

Quand nettoyer vos plantes d’intérieur ?

Logiquement, la fréquence de nettoyage des plantes d’intérieur dépend de la quantité de poussière présente dans l’air. Si vous habitez dans environnement où il y a des routes en terre, des chantiers de construction en cours, des terrains vagues ou tout simplement beaucoup de vent, vos plantes devront être nettoyées plus souvent.

La meilleure façon de déterminer si une plante a besoin d’être nettoyée est de passer votre doigt sur les feuilles. Si vous sentez ou voyez beaucoup de poussière, il est temps de la nettoyer.

Bon à savoir : il existe dans le commerce un certain nombre de produits pour lustrer les feuilles des plantes. Même si cela peut sembler une alternative plus rapide et plus facile que le nettoyage manuel, ne vous laissez pas séduire ! Ces produits peuvent interférer avec le processus de respiration et de photosynthèse de la plante.


Les six méthodes les plus courantes pour nettoyer vos plantes

Le choix de la méthode pour nettoyer vos plantes d’intérieur dépend du type de plante, du type de feuilles et de la nature de la saleté.

Les méthodes sont variées : essuyer avec un chiffon doux, épousseter avec un plumeau ou une brosse, rincer à l’eau claire, vaporiser avec une solution savonneuse diluée, voire même dans certains cas, utiliser de l’air comprimé pour éliminer la saleté.

Dépoussiérer au plumeau ou à la brosse

Lorsqu’il y a peu de poussière, vous pouvez rapidement l’enlever avec un plumeau. Brossez doucement le feuillage pour ne pas brutaliser votre plante ou risquer d’arracher une feuille.

Certaines plantes aux feuilles collantes ou duveteuses ne se prêtent pas à un nettoyage à l’eau ou au chiffon. Par exemple, les violettes du cap n’aiment pas avoir ses feuilles mouillées. Dans ce cas, une brosse douce, comme une brosse à champignons, permet d’enlever délicatement la poussière.

Essuyer la poussière avec un chiffon doux et humide

Pour les plantes qui sont trop grandes pour être déplacées ou qui ont de grandes feuilles, les essuyer avec un chiffon humide est la méthode la plus efficace. Cette méthode n’est pas adaptée (et particulièrement fastidieuse) pour des plantes ayant de très nombreuses petites feuilles.

Veillez à utiliser de l’eau propre et tiède (si possible de l’eau distillée). Gant de toilette, chiffon en microfibre, ou vieux t-shirt : le plus important est que le matériau soit suffisamment doux pour ne pas rayer la feuille. Essuyez délicatement chaque feuille en la soutenant par en-dessous.

Plonger la plante dans l’eau

Les plantes plus petites ou celles qui ont beaucoup de feuilles peuvent bénéficier d’un rapide plongeon dans un bain d’eau tiède. Renversez la plante en maintenant sa base au niveau du sol. Plongez-la dans un seau d’eau tiède et agitez doucement les feuilles dans l’eau. Arrosez la plante au préalable, pour éviter que la terre ne tombe lorsque le pot est retourné. Ou enveloppez le haut du pot dans un film plastique pour retenir la terre. Laissez ensuite la plante s’égoutter avant de la remettre en place.

S’il y a beaucoup d’eau sur les feuilles, vous pouvez les éponger doucement avec du papier absorbant ou un chiffon doux. En séchant les feuilles de cette manière, vous éviterez que des taches d’eau ne se forment à la surface des feuilles, ce qui vous obligerait à les nettoyer à nouveau.

Rincer les plantes sous la douche

Pour les plantes plus grandes, la méthode la plus simple consiste à les passer sous la douche. Placez les plantes dans la baignoire et aspergez-les doucement d’eau tiède avec la pomme de douche. Veillez à ce que le jet ne soit pas trop fort et n’endommage pas ou n’arrache pas les feuilles des tiges des plantes.

Après les avoir bien rincées, laissez les plantes sécher à l’air libre avant de les remettre en place, ou épongez-les délicatement avec du papier absorbant ou un chiffon doux si de l’eau s’est accumulée sur leurs feuilles.

Vaporiser les feuilles avec une solution savonneuse

Si vos plantes sont très sales, un simple jet d’eau peut ne pas suffire pour bien les nettoyer. Dans ce cas,  ajouter une solution savonneuse douce peut aider à éliminer la crasse. Créez une solution contenant une ¼ de cuillère à café de savon à vaisselle par litre d’eau tiède dans un flacon pulvérisateur. Agitez bien pour mélanger la solution, puis vaporisez doucement toute la plante. Rincez ensuite à l’eau tiède pour éliminer tout résidu de savon. Laissez sécher à l’air libre (ou tamponez avec un essuie-tout propre ou un chiffon doux) avant de remettre la plante en place.

Nettoyer cactus et succulentes avec de l’air comprimé

Les cactus et les plantes grasses nécessitent un entretien un peu différent. Les parties aériennes de la plante sont recouvertes d’un revêtement protecteur (couche cireuse) qui aide à prévenir l’évaporation, en retenant l’eau à l’intérieur du tissu végétal et en augmentant ainsi leur capacité à résister aux conditions de sécheresse. Le fait de pulvériser de l’eau sur la plante ou de la plonger dans l’eau provoquerait la disparition de ce revêtement. C’est pourquoi, il est préférable d’utiliser une bombe d’air comprimé pour les nettoyer.

Tenez la bombe à une distance d’au moins 15 à 20 cm des plantes et pulvérisez par petits coups pour déloger la poussière et la saleté. Veillez à ne pas pulvériser pendant une période prolongée, car l’air devient trop froid et peut endommager les tissus des plantes.