BLOG

Conseils . Tendances . Astuces

Le spathiphyllum est une plante d’intérieur très populaire et surtout très facile à cultiver. Dans de bonnes conditions vous pouvez espérer la garder plusieurs années. Elle vous séduira pour ses qualités esthétiques mais aussi pour ses vertus dépolluantes.

spathiphyllum

Très décoratif, le spathiphyllum s’adapte à tous les intérieurs. Il supporte la mi-ombre mais apprécie également les emplacements lumineux. Et, cerise sur le gâteau, il fleurit toute l’année.

Origine du spathiphyllum

De la famille des aracées, le spathiphyllum, parfois appelé « fleur de lune », compte une quarantaine de variétés, principalement des hybrides créées pour résister à la culture en intérieur. Dans les jardineries de nos pays, on trouve principalement le spathiphyllum wallisii.

Originaire des forêts tropicales d’Amérique centrale et du Sud, elle pousse à l’ombre des arbres. Les plantes que l’on cultive chez nous sont des cultivars dérivés de l’espèce colombienne.

Variétés de spathiphyllum

Parmi les variétés intéressantes, on peut noter :

  • Spathiphyllum Domino: la plante a des feuilles vertes brillantes et foncées avec un peu de blanc.
  • Spathiphyllum Picasso : assez difficile à trouver. Il se distingue par ses grandes feuilles panachées.

spathiphyllum Picasso

Comment prendre soin d’un spathiphyllum en pot ?

De culture facile, la croissance du spathiphyllum est assez rapide et certaines variétés peuvent atteindre de jolies proportions à taille adulte : jusque 1m de haut et de large. Mais la plus courante ne devrait pas dépasser 60 cm.

☀ Lumière

Le spathiphyllum apprécie la lumière mais pas le soleil direct qui risque de brûler les feuilles.  Il s’épanouira près d’une fenêtre, à l’abri des rayons du soleil. Et si la plante supporte l’ombre ou la mi-ombre, elle y fleurira moins.

❀Floraison

Les fleurs d’un blanc pur se composent d’une spathe légèrement concave qui protège l’épi (spadice) de couleur crème. Pour favoriser la floraison, assurez-vous que la plante ait assez de lumière et assez d’humidité (il s’agit d’une plante tropicale).

💧 Arrosage et entretien

Le spathiphyllum a besoin de beaucoup d’eau. Arrosez une fois par semaine en hiver et 2 à 3 fois en été. Si vous oubliez d’arroser, vous verrez les feuilles s’affaisser progressivement … il est alors temps de réagir ! Rassurez-vous, il se redressera rapidement. Inversement, attention à ne pas trop arroser, la plante n’apprécie guère. En été, vous pouvez également la brumiser pour augmenter l’hygrométrie.

🌡️ Température

Cette plante tropicale apprécie la température ambiante de nos habitations (entre 18° et 24°). Vous pouvez éventuellement la sortir en été mais vous la rentrerez dès que les températures descendent en-dessous de 15°. Le spathiphyllum craint les courants d’air.

spathiphyllum et pot Garden ID

☠️ Toxicité

Le Spathiphyllum est réputé toxique, tant pour les humains que pour les animaux. En fait, c’est la sève de la plante qui est toxique à l’ingestion et au contact (peau et muqueuses). Toutefois les réactions varient d’un individu à l’autre.

🦟 Maladies, nuisibles et parasites

Peu sensible aux maladies et parasites. Pucerons ou araignées rouges peuvent éventuellement l’attaquer si l’ambiance est très sèche. Dans ce cas, brumisez pour augmenter l’humidité et traiter la plante.

🗑 Rempotage et multiplication

Rempotage : la plante aime avoir les racines à l’étroit. Un rempotage tous les 2-3 ans est suffisant, de préférence au printemps.

Multiplication : divisez la touffe de racines de la plante mère, placez ensuite chaque partie dans un récipient séparé. Diviser la plante tous les deux ans aura un effet positif sur la floraison.

Compositions avec spathiphyllum

Le spathiphyllum se marie parfaitement avec d’autres plantes à feuillage panaché.

spathiphyllum