BLOG

Conseils . Tendances . Astuces

Pas de raison de se priver de jolies plantes vertes sous prétexte que vos pièces ne sont pas assez lumineuses. Certaines plantes se plaisent et se développent très bien à l’ombre. Voici notre sélection.

Intensité lumineuse d’une pièce

Chaque plante a besoin d’un minimum de lumière pour vivre. Mais certaines espèces végétales parviennent à se développer à l’ombre ou en tout cas la supportent. Elles sont d’autant plus précieuses qu’elles ajoutent une touche de couleur et mettent de la vie là où la lumière fait défaut.

La luminosité d’une pièce varie en fonction de son exposition, de la saison et de son environnement. La couleur des murs peut aussi influer, tout comme la taille des fenêtres.

Astuce – Si vous pouvez lire le journal à midi sans avoir à allumer une lampe, vous avez assez de lumière pour faire pousser beaucoup de plantes d’intérieur.

La lumière directe n’existe vraiment qu’à moins d’un mètre d’une fenêtre orientée au sud. Dans ce cas, vous constaterez que la plupart des plantes d’intérieur brûlent assez facilement. Seules quelques plantes pourront y prospérer, comme le cactus, les agrumes, le jasmin et le croton.

Les points de faible luminosité sont situés à plus de 1,5m d’une fenêtre bien éclairée ou près d’une fenêtre obscurcie par des arbres ou un patio à l’extérieur, petite ou sombre, ou garnie de stores.  Une plante placée à 2m d’une fenêtre reçoit 4 fois moins de lumière que si elle était posée sur l’appui de fenêtre.

Les fenêtres du nord offrent le moins de lumière, suivies de celles de l’est, puis celles de l’ouest, qui sont considérées idéales pour la plupart des plantes d’intérieur.

Très peu de plantes d’intérieur peuvent pousser sans lumière naturelle. Il faudra dans ce cas prévoir un éclairage spécial.

Cinq plantes graphiques pour pièces sombres

  • Le dieffenbachia, une magnifique plante tropicale qui se caractérise par une grande variété de feuilles mouchetées ou tachetées, en jaune et vert ou blanc et vert. Bien qu’il pousse bien dans les pièces sombres, il préfère un peu de lumière vive et indirecte pour éviter de s’allonger trop. Attention, il est toxique. Gardez-le hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

  • Le fatsia japonica, arbuste aux grandes feuilles, demande peu de lumière et un arrosage modéré
  • Les fougères d’intérieur: Depuis leur découverte à la fin des années 1800, les fougères de Boston, Nephrolepis exaltata, ont joué un rôle important dans la décoration intérieure. Ces magnifiques plantes développent des frondes vert vif voûtées qui sont très belles dans des urnes ou des paniers. Elles prospèrent dans des endroits partiellement ombragés, loin des courants d’air froids ou des conduits de chaleur. Arrosez dès que le sol est sec au toucher et vaporisez souvent pendant l’hiver pour minimiser la chute des feuilles.

  • Le palmier de montagne : cette variété de palmier d’intérieur ne demande que peu d’entretien et pousse même dans des endroits plus sombres. Seul hic, il ne produira pas ses petites grappes de fleurs jaunes au printemps.
  • Le yucca supporte assez bien les ambiances sèches et sombres. Quand on pense au yucca, les conditions ensoleillées du désert viennent plutôt à l’esprit. Mais à l’intérieur, ils sont presque aussi heureux dans un coin sombre où vous pourrez profiter de leur feuillage en forme de lance et de leur belle écorce brune. La plante ne poussera pas aussi vite dans une pièce sombre mais tout ira bien tant que vous ne l’arrosez pas trop.

Cinq plantes fleuries qui se plaisent à l’ombre

De nombreuses plantes originaires des forêts tropicales d’Amérique du Sud s’épanouissent à l’ombre.

  • Le spathiphyllum, aussi appelé « fleur de lune » ou « peace lily », est originaire des forêts d’Amérique du Sud. Facile et élégant, il ne supporte pas les rayons du soleil. Il fleurit d’autant mieux qu’il a passé l’hiver à l’ombre. Il nécessite toutefois un arrosage régulier.
  • L’azalée d’intérieur apportera de la couleur en hiver dans les pièces sombres et fraiches.

  • L’orchidée illuminera n’importe quelle pièce de la maison. Ces beautés faciles d’entretien conservent leurs fleurs jusqu’à quatre mois et sont idéales pour les endroits peu éclairés.
  • Le calathea ou plante paon à la longue floraison (plus de 2 mois) apprécie l’ombre et l’humidité.

  • L’anthurium : les fleurs audacieuses de l’Anthurium sont un régal pendant les jours sombres de l’hiver. Ces beautés tropicales n’aiment pas les sols trop secs ou humides, il est donc important de garder le sol légèrement humide en tout temps. L’anthurium fleurit mieux en lumière indirecte, mais il s’épanouit aussi dans des situations plus sombres, même si la floraison peut être limitée.

Conseils d’entretien pour les plantes d’ombre

Bien que chaque plante ait ses propres besoins d’arrosage, certains conseils d’entretien s’appliquent à toutes.

Acclimatez-le – Si l’endroit est anormalement sombre, votre plante devra s’y acclimater. Car même si une plante peut vivre dans une lumière plus faible, des changements soudains peuvent causer des problèmes de santé. C’est pourquoi, lorsque vous l’apportez à la maison, placez- la d’abord dans un endroit moyennement éclairé, puis déplacez-la petit à petit vers l’endroit désiré.

Ne rempotez pas tout de suite – Conservez votre plante dans son pot d’origine et placez-la simplement dans un cache-pot ou un panier décoratif. N’arrosez que lorsque le sol est sec. Une fois par semaine, vérifiez le sol en poussant votre doigt aussi loin que possible dans la terre. Si le sol est même légèrement humide, ne pas arroser.

De l’eau juste à point – Quand vous arrosez, donnez à la plante un bon trempage. Si vous ne jetez qu’un verre d’eau dessus, le premier pouce du sol peut sembler humide, mais l’eau n’a pas réussi à atteindre les racines de façon uniforme. La façon la plus efficace d’arroser votre plante est de l’amener dans l’évier ou le bain et de la faire tremper. Ensuite, laissez-la reposer et égouttez-la avant de la remettre en place. Évitez les pots ou soucoupes sans drainage. Les plantes sont généralement très sensibles à l’arrosage excessif et le fait de rester les pieds dans l’eau peut être fatal.