BLOG

Conseils . Tendances . Astuces

Cultiver des hortensias en pot est une excellente option si vous avez peu d’espace. Ils ajouteront une touche colorée et gaie sur une  terrasse ou sur un balcon qui reçoit assez de soleil.

Origine des hortensias

Le nom botanique de l’hortensia – hydrangea – apparaît pour la première fois en 1739. Cultivé et apprécié depuis des siècles par des générations de jardiniers, l’hortensia, tel que nous le connaissons, est originaire du Japon et fut introduit en Europe à la fin du 18ème siècle.

Même si nous connaissons essentiellement les cultivars horticoles issus de l’espèce hydrangea macrophyla, il existe en réalité une grande variété d’hydrangea : de différentes tailles et formes, avec des variétés naines ou des formes arborescentes plus hautes. On note quatre formes de fleurs distinctes : la calotte en dentelle, la panicule, la tête de vadrouille ou la boule de neige. Certaines essences fleurissent sur du vieux bois, d’autres sur du bois neuf et certaines variétés « remontes » sur les deux.

Taille des hortensias

La taille à maturité diffère selon la variété. Certains ne dépassent pas 1 m de haut et de large, tandis que d’autres peuvent atteindre 4 m de haut et 3 m de large.

Couleur des hydrangea

La plupart s’épanouissent dans des tons de bleu, violet ou rose, mais il existe aussi des variétés blanches, vertes et même certaines rouges. Beaucoup d’hortensias changent de couleur au fur et à mesure qu’ils vieillissent.

Par ailleurs, la couleur des fleurs de certains hortensias (principalement les variétés à grandes feuilles ou les hortensias de montagne) peut se modifier en fonction de la composition et du pH du sol.  Un même hortensia peut être bleu sur un sol très acide et devenir rose s’il est cultivé sur un sol alcalin.

Variétés d’hortensias

Il existe six principaux types d’hortensias :

  • Hortensia à grandes feuilles ou hortensia classique (Hydrangea macrophylla) – deux types d’inflorescences : en boule ou à tête plate
  • Hortensia des montagnes (Hydrangea serrata) – mois sensible aux gelées tardives
  • Hortensia paniculé (Hydrangea paniculata) – Très facile à cultiver. hampes florales coniques
  • Hortensia à feuilles de chêne (Hydrangea quercifolia) – Reste décoratif toute l’année. Couleurs flamboyantes en automne.
  • Hortensia grimpant (Hydrangea petiolaris) – Forme grimpante, idéale à l’ombre.
  • Hortensia de Virginie (Hydrangea arborescens) – Un grand classique, très facile à cultiver. Fleurit sur le bois de l’année.

Quel pot pour mon hortensia ?

Même si les hortensias évoquent souvent les splendides massifs des jardins du bord de mer, certaines variétés prospèrent très bien en pot, avec un minimum de soins et d’attention. Et leur floraison est tout aussi généreuse et colorée.

Taille du pot

La première étape consiste à choisir le bon contenant. Les hortensias ne se plaisent pas dans des contenants trop petits car leurs racines se développent rapidement. De plus, de petits contenants sèchent trop vite. Nous vous recommandons donc de choisir un pot d’au moins 40 à 60 cm de diamètre et de profondeur.

Drainage

Assurez-vous qu’il y a des trous de drainage au fond. En effet, les racines pourriront si le sol n’est pas suffisamment drainé. Ajoutez un couche de  billes d’argile, recouverte d’un film végétal, au fond du pot pour faciliter le drainage. Un bon drainage est l’étape la plus critique pour des plantes saines.

Terreau

Procurez-vous un terreau de bonne qualité. Mélangez un engrais à libération lente.  Laissez au moins 5cm entre le dessus du terreau et le bord du pot, afin de pouvoir arroser sans que l’eau ne déborde. Tassez la terre autour de la plante pour enlever les poches d’air et la maintenir fermement dans le pot.

Comment prendre soin d’un hortensia en pot ?

Pour bien se développer les hortensias ont besoin de 3 choses essentielles : un sol bien drainé, un bon ensoleillement et beaucoup d’humidité.

☀ Lumière

La plupart des hortensias préfèrent le soleil le matin et l’ombre l’après-midi. À l’extérieur, placez votre hortensia à mi-ombre et à l’abri du vent. À l’intérieur, choisissez un coin lumineux et frais. À noter que certaines variétés peuvent avoir d’autres exigences. Vérifiez bien les spécificités de la variété que vous choisirez. Attention, trop de soleil peut brûler les fleurs.

❀Floraison

La floraison des hortensias est particulièrement longue et gratifiante : 5 mois. Ils fleurissent habituellement en été, mais certains fleurissent plus tôt dans la saison et d’autres plus tard (et si vous avez de la chance, peut-être même à l’automne).

Il est conseillé d’attendre la fin de la floraison, à l’automne, pour rempoter votre hydrangea dans un pot plus grand.

Les hortensias achetés en contenants devraient être plantés à l’extérieur au printemps ou à l’automne. Assurez-vous qu’il n’y a pas de risque de gel lorsque vous plantez vos hortensias à l’extérieur.

? Arrosage, fertilisation et entretien

On préconise en général d’arroser deux fois par semaine. Mais tout dépend de la taille du pot et de la plante et des conditions météo si la plante se trouve à l’extérieur. Observez votre plante : si les feuilles pendent, votre hortensia a soif. Dans ce cas, arrosez sans tarder…

Utilisez un engrais générique à libération lente, au début du printemps. Une seule application annuelle suffit. Trop d’engrais encourage une croissance rapide avec peu de fleurs.

Coupez les fleurs après floraison afin de favoriser une floraison continue et maintenir l’aspect général de la plante. Enfin,  l’hortensia a besoin d’une période froide pour refleurir. S’il reste au jardin, protégez-le en hiver avec un voile d’hivernage et en le mettant à l’abri des vents froids.

? Rempotage

Pour qu’une plante en pot reste saine, il convient de la rempoter pour lui donner l’espace nécessaire à sa croissance, surtout dans le cas de plantes plus grosses, comme les hortensias. Toutes les variétés devront être rempotées tous les ans ou tous les deux ans, et vous donneront des signes lorsque le rempotage devient nécessaire.

Respectez les consignes habituelles pour le rempotage des plantes en pot :

  • Tremper la motte dans de l’eau à température ambiante ;
  • Aérer les racines délicatement puis placer l’hortensia dans un pot plus grand ;
  • Remplir le pot d’une couche de bille d’argile, d’un film végétal et de terreau en laissant quelques centimètres jusqu’au bord du pot ;
  • Tasser la terre, ajoutez de l’engrais à libération lente, arroser.